Besoin d’un crédit ?

Offre valable pour un crédit dès 5 000€ sur 12 mois

en partenariat avec
Je fais ma demande

Offrez-vous calme et sérénité grâce au crédit salle de bain

Vous en avez assez de votre vieille salle de bain qui vous donne l’impression d’être chez mémé Ginette ? Vous aimeriez éviter les conflits le matin quand tout le monde veut se doucher en même temps ? Si vous avez envie d’une salle de bain tout confort pour bien commencer (ou finir) vos journées difficiles, ou que vous rêvez d’en avoir une deuxième pour simplifier le quotidien, un crédit salle de bain vous sera d’une grande utilité

Rénover la salle de bain grâce à un crédit travaux affecté

Qu’est-ce que le crédit travaux affecté ?

Le prêt travaux affecté est un crédit consommation conçu pour financer un réaménagement intérieur ou extérieur. D’un montant de 5 000 à 75 000€, il permet de financer :

  • Du matériel : carrelage, peinture, joint d’étanchéité, colle… Tout le matériel indispensable à la réalisation de vos travaux.
  • De l’équipement : les meubles de rangement, la ou les vasque(s), la baignoire, le bac de douche ou même une cabine avec des jets hydromassants, tout ce qui fera de votre salle de bain votre havre de paix peut être financé par les fonds empruntés avec le crédit travaux.
  • Des prestations de services d’artisans : carreleur, plombier, électricien… Tous les artisans qui interviendront dans la rénovation ou la création de votre salle de bain pourront être financés par votre prêt travaux

Bon à savoir : bien qu’il s’agisse d’un crédit affecté, les fonds seront versés directement sur votre compte et vous pourrez gérer les dépenses comme bon vous semblera.

Dans quels cas choisir le prêt travaux?

Pour refaire la salle de bain de fond en comble, vous devrez compter un budget de 400 à 1200€ le mètre carré selon vos envies. Dans ce cas, et a moins que vous n’ayez une toute petite salle de bain, le crédit travaux sera sans doute la meilleure option pour financer votre projet. En effet, ce type de crédit est moins onéreux qu’un prêt personnel et la durée de remboursement peut aller jusqu’à 12 ans contre 5 à 7 ans pour un prêt personnel. Ceci dit, il est important de signaler qu’à partir de 8 000€ empruntés vous devrez présenter des factures d’achat pour justifier vos dépenses

Utiliser le prêt personnel pour refaire la salle de bain

Les principes du prêt personnel

Le prêt personnel est une catégorie de crédits consommation qui sont reconnus pour leur grade souplesse d’utilisation. Simple et rapide à obtenir, il peut aller de 200 à 75 000€ et les fonds sont versés directement sur votre compte après validation de votre dossier. Le prêt personnel a l’avantage de ne pas être affecté à une dépense spécifique et ne nécessite aucun justificatif. Vous pouvez donc parfaitement le demander pour refaire votre salle de bain mais l’utiliser également pour réparer votre voiture ou financer les vacances !

Pourquoi choisir le prêt personnel pour refaire la salle de bain?

Le prêt personnel peut s’avérer assez coûteux, surtout pour des sommes importantes. C’est pourquoi il sera intéressant principalement si vous envisagez de réaliser des petits travaux, mais pas de TOUT rénover.
Particulièrement flexible, comme nous l’avons déjà souligné, le prêt personnel sera tout indiqué également si vous souhaitez entreprendre d’autres projets en parallèle de la rénovation de votre salle de bain.

Compter sur le crédit immobilier pour refaire la salle de bain

Vous avez eu le coup de cœur pour une maison ou un appartement mais la salle de bain laisse vraiment à désirer ? Alors vous pouvez tout à fait envisager d’inclure le montant des travaux que vous voudriez réaliser à votre crédit immobilier. Cette solution sera sans aucun doute la moins coûteuse grâce au taux d’intérêt faible du crédit.
En revanche, cette opération implique nécessairement de réaliser des devis en amont car les entreprises qui interviendront dans la rénovation seront directement payées par la banque sans que l’argent ne passe par vous. De ce fait, si vous envisagez de réaliser vous-même les travaux, vous pouvez oublier cette option d’office.
Si vous ne voulez donc pas utiliser cette solution, pensez à prévoir une marge de manœuvre lors de la souscription de votre crédit immobilier. En effet, aucune banque ne pourra vous accorder un crédit supplémentaire si le montant total de vos échéances à rembourser dépasse 33% de vos revenus. Il serait regrettable de devoir attendre 25 ans avant de pouvoir refaire cette salle de bain !

Vous voilà maintenant au courant de toutes les solutions à votre portée pour financer votre salle de bain. Vous n’avez plus d’excuses pour grogner chaque matin en vous regardant dans le miroir ou en entendant les enfants se chamailler pour savoir qui prendra sa douche en premier !

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
*Offre valable jusqu’au 31/12/2018. Conditions au 05/11/2018. Exemple, hors assurances facultatives : pour un prêt de 5 000 € après un report de deux mois*** : vous réglez 12 mensualités de 419 €. Montant total du crédit : 5 000 €. TAEG fixe 0,90 %. Taux débiteur fixe : 0,90 %. Coût du crédit : 28 €. Montant total dû : 5 028 €. Durée maximum du crédit : 13 mois. Coût mensuel de l’assurance DIM/CHOM (se rajoute à votre mensualité) : 9,50 €. Coût total de l’assurance DIM/CHOM : 114 € soit un TAEA de 3,70 %. Frais de dossier : 0 €.*(hors assurances facultatives).
Sous réserve d’acceptation du prêt personnel par FRANFINANCE (719807406 RCS Nanterre), Intermédiaire en assurance, n° Orias 07 008 346. Assurances souscrites auprès de SOGECAP et SOGESSUR, entreprises régies par le Code des Assurances. FRANFINANCE, SOGECAP et SOGESSUR sont des filiales du Groupe SOCIETE GENERALE. Vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la date de signature du contrat de crédit.
**Dès traitement de votre demande sous réserve d'acceptation de votre dossier de crédit par Franfinance et après expiration du délai légal de rétractation.
*** Le report donne lieu au calcul d’intérêts au taux du contrat à la charge de l’emprunteur.