Besoin d’un crédit ?

Offre valable pour un crédit dès 5 000€ sur 12 mois

en partenariat avec
Je fais ma demande

Coût crédit

Certains projets ne se réalisent pas du jour au lendemain et demandent un budget important qu’il n’est pas toujours évident d’avoir sous la main. La solution à ce problème : faire une demande de crédit auprès d’un organisme prêteur. Mais attention, quel que soit l’établissement et le type de prêt, des frais sont à prévoir lorsque vous souscrivez un crédit.

Les intérêts : l’évidence même

Si on vous parle du coût d’un crédit, vous pensez tout d’abord aux intérêts. Et pour cause, c’est le poste de frais le plus important sur un crédit. Pour calculer son taux (TAEG), la banque tient compte des taux des marchés financiers auxquels elle ajoute ses frais internes et sa marge.
D’autres facteurs impactent également le taux d'intérêts :

  • Le montant de l’emprunt
  • La durée de remboursement
  • Le risque que représente votre profil

Quoi qu’il en soit, LE facteur majeur qui impacte le taux d’intérêts est le risque estimé par l’organisme prêteur. En effet, plus le montant est élevé, plus le risque de perdre une somme importante est présent. De même, plus la durée est longue, plus le risque que vous soyez confronté à une perte de revenus et que vous ne puissiez plus honorer les échéances est élevé.

Les assurances : quel coût pour assurer ses arrières ?

Pour pallier aux risques encourus, la banque pourra imposer ou préférer, selon le type de crédit, que vous souscriviez à une assurance. Toutefois, vous restez toujours libre de choisir l’assurance que l’organisme prêteur vous propose ou une autre assurance, à partir du moment où celle-ci propose au moins les mêmes garanties.

Assurance décès – invalidité : vivement conseillée

Obligatoire dans le cadre d’un crédit immobilier, elle est souvent fortement conseillée par les organismes prêteurs dans le cadre d’un crédit conso. L’assurance décès-invalidité prendra le relai s’il vous arrive quelque chose et que vous n’êtes plus en mesure de rembourser votre crédit. Elle est particulièrement importante sur les crédits longue durée, car plus la durée est longue, plus le risque est élevé.
Il est généralement demandé de remplir un questionnaire médical pour souscrire à l’assurance décès-invalidité. Ce document doit être rempli en toute bonne foi, toute omission ou fausse déclaration pouvant entraîner la nullité du contrat. C’est sur la base de ce questionnaire que l’assureur décides des garanties et des conditions pour les déclencher, des exclusions ainsi que du montant de la cotisation.

Assurance perte d’emploi : option supplémentaire

L’assurance perte d’emploi est généralement une option de l’assurance décès-invalidité. Elle vous couvre, comme son nom l’indique, en cas de perte d’emploi et prendra le relai du remboursement si vous venez à être au chômage. Pour y avoir droit, vous devez bien sûr répondre à quelques conditions :

  • Etre en CDI
  • Avoir une certaine ancienneté dans votre entreprise
  • Perdre son emploi suite à un licenciement ouvrant les droits aux allocations chômage

Attention ! La garantie chômage ne prend pas effet immédiatement après sa souscription, mais après un délai de carence qui peut varier entre 6 et 12 mois.

Frais de dossier : paramètre négociable

Selon le type de crédit et l’organisme prêteur, des frais de dossiers pourront vous être réclamés. Ces frais correspondent à tous les moyens humains et informatiques mis en place pour répondre à votre demande de crédit. Sur un crédit consommation, qui, pour rappel, peut s’élever à 75 000€, ils s’élèvent rarement au-dessus de 1%, mais cela peut tout de même les porter à 750€.
Sachez que ces frais sont souvent négociables et qu’en faisant jouer quelques peu la concurrence, vous pourrez même parfois les voir totalement disparaître de l’équation. N’hésitez donc pas à mettre un petit coup de pression à votre banquier si vous vous sentez en position de négocier.

Pénalités pour remboursement anticipé : réfléchir avant d’agir

Le remboursement anticipé est la possibilité de solder tout ou une partie de votre crédit en avance et de ne pas respecter l’échéancier prévu. Par exemple, si vous touchez un héritage ou trouvez un trésor au fond du jardin.
On pourrait penser qu’en théorie le banquier se frotterait les mais de voir son argent lui revenir plus vite. Eh bien, pour des raisons obscures, ce n’est pas vraiment le cas et il vous demandera alors de payer des pénalités pour remboursement anticipé. Le taux de ces pénalités est prévu dans le contrat d’origine. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, il peut donc être intéressant de peser le pour et le contre avant de procéder au remboursement anticipé.

Vous savez à présent tout ce qu’il y a à savoir sur les différentes postes susceptibles de faire augmenter le coût d’un crédit. Il ne vous reste plus qu’à les comparer pour trouver l’offre la plus intéressante pour le crédit que vous souhaitez souscrire.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
*Offre valable jusqu’au 31/12/2018. Conditions au 05/11/2018. Exemple, hors assurances facultatives : pour un prêt de 5 000 € après un report de deux mois*** : vous réglez 12 mensualités de 419 €. Montant total du crédit : 5 000 €. TAEG fixe 0,90 %. Taux débiteur fixe : 0,90 %. Coût du crédit : 28 €. Montant total dû : 5 028 €. Durée maximum du crédit : 13 mois. Coût mensuel de l’assurance DIM/CHOM (se rajoute à votre mensualité) : 9,50 €. Coût total de l’assurance DIM/CHOM : 114 € soit un TAEA de 3,70 %. Frais de dossier : 0 €.*(hors assurances facultatives).
Sous réserve d’acceptation du prêt personnel par FRANFINANCE (719807406 RCS Nanterre), Intermédiaire en assurance, n° Orias 07 008 346. Assurances souscrites auprès de SOGECAP et SOGESSUR, entreprises régies par le Code des Assurances. FRANFINANCE, SOGECAP et SOGESSUR sont des filiales du Groupe SOCIETE GENERALE. Vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la date de signature du contrat de crédit.
**Dès traitement de votre demande sous réserve d'acceptation de votre dossier de crédit par Franfinance et après expiration du délai légal de rétractation.
*** Le report donne lieu au calcul d’intérêts au taux du contrat à la charge de l’emprunteur.